Thursday, August 04, 2005

Daniel "Premier Ministre de Belot" Supplice Informe ...

Nous avons reçu aujourd'hui cette "note explicative" du Premier Ministre de Belot, mieux connu sous le nom de Daniel Supplice. Sans commentaire ...

Port-au-Prince, 25 juillet 2005

M. Claude Roumain
Secrétaire général
Parti populaire du Renouveau haïtien (PPRH)
En ses bureaux.


Monsieur le Secrétaire général,

J’ai le regret de vous informer de ma décision de me démettre avec perte des droits et privilèges de la fonction de secrétaire général-adjoint, responsable de la commission des relations internationales que j’occupe au sein du Parti depuis l’adoption des nouveaux statuts suite au Congrès du 9 avril 2005 .

Je me suis battu et continue d’ailleurs à me battre pour faire la différence mais, quand au sein d’une équipe le doute s’installe et, quand la vision commune du futur présente des distorsions basées sur un manque de confiance, il faut laisser la place au temps et à l’Histoire qui se chargeront sans émotion et sans reproche à donner raison au présent controversé.

Je reste cependant fermement attaché aux idées et idéaux de Génération 2004 parce justes et conformes au rêve que nous avons partagé d’une Haïti normale, à visage humain, égalitaire et démocratique.

Je vous prie de recevoir Monsieur le Secrétaire général en plus de mes amicales salutations mes patriotiques vœux de succès.

Daniel Supplice

CC : J. F. Annibal Coffy / Serge B. Montès / Jean Sylvéra Simon / Karl Charles-Pierre / Jude Marcellus / Ganette Galiotte / Romial Petit / Mozart Clérisson

NB : M. Evens (sic) Paul, secrétaire général de la KID a publiquement annoncé hier sur Signal FM que depuis des mois il était en pourparlers avec le secrétaire général du PPRH M. Claude Roumain et il a laissé entendre qu’il n’avait pas de doute sur la signature d’un accord. Il a aussi donné des détails sur des décisions confidentielles prises en réunion par des membres dirigeants du PPRH. Ces informations justifient la décision de Daniel Supplice de démissionner du Bureau exécutif et de donner publiquement son désaccord à pareille alliance.